Pourquoi rénover sa chaudière ?

La chaudière, un équipement qui mérite toute notre attention

Pour les risques et les économies

Dans un premier temps, pour éviter les risques d’intoxication au monoxyde de carbone, la forme la plus répandue d’intoxication mortelle en France et aux États-Unis. 3.608 personnes ont été intoxiquées durant la période de chauffe 2015-2016… En plus de présenter un risque pour la santé, les vieilles chaudières sont extrêmement énergivores. Un problème dont bien peu de particuliers chauffés au gaz se rendent compte, jusqu’à ce qu’ils découvrent leur facture d’énergie… Au vu de la hausse des prix de l’électricité et du gaz naturel prévue pour 2018, il est plus que jamais temps de se poser la question de la rénovation de sa chaudière.

Toute chaudière dont la puissance est comprise entre 4 et 400 kilowatts doit faire l’objet d’un entretien tous les ans. Sont concernées les chaudières :

  • au fioul,
  • au gaz,
  • au bois,
  • au charbon,
  • multicombustibles

En théorie, il est conseillé de rénover sa chaudière tous les 15 ans. Mais si vous sentez une baisse de performance à ce niveau, inutile d’attendre le dernier moment : il est fortement conseillé d’opter pour une nouvelle chaudière dès que les premiers signes de faiblesse se font ressentir chez l’ancienne.

Rénover sa chaudière : le prix et les aides de l’État

Si beaucoup de propriétaires de chaudière hésitent à les rénover, c’est en grande partie à cause du prix : en effet, la rénovation d’une chaudière nécessite un budget assez conséquent : comptez entre 970 et 7 090 € pour les dépenses. Une dépense conséquente, mais qui peut être rapidement amortie par les économies réalisées grâce à la performance de la nouvelle chaudière. Il peut être avantageux dans la foulée de changer de fournisseur d’énergie pour un moins cher afin de faire encore plus d’économies.

Par ailleurs, en fonction de votre situation, vous pouvez être éligibles à certaines aides et subventions et de l’État à la rénovation énergétique, dont fait partie le remplacement des appareils de chauffage :

 

Aides Montant Bénéficiaires Conditions Démarches à effectuer
Crédit d’impôt 30% du prix Propriétaire occupant ou locataire occupant Faire appel à un professionnel RGE Indiquer sur sa déclaration de revenus, l’année suivant les travaux, le prix du matériel installé
Eco-prêt à taux 0 Maximum 30 000€ Propriétaire occupant
ou bailleur
Faire appel à un
professionnel RGE
Déposer un dossier de demande auprès d’une banque apte
à réaliser un éco-prêt à taux 0 avant la réalisation des
travaux.
Aide Habiter MieuxANAH 2000€ pour les revenus très modestes
1 600€ pour les revenus modestes
Propriétaire occupant,
bailleurs, syndicats de
copropriété en difficulté
Sous conditions de
ressources
Contacter l’ANAH pour trouver un professionnel agréé près de chez vous
Eco-prime A partir de 75€ pour une chaudière à condensation haute performance Propriétaire occupant Faire appel à un
professionnel RGE
Faire la démarche auprès de l’organisme avant l’engagement de l’opération
(=date d’acceptation du devis)
Prime coup
de pouce
800€ Propriétaire occupant Sous conditions
de ressources
Si vous répondez aux conditions de ressources, la prime est directement
déduite de votre devis



Retour aux actualités



Delpech

112 chemin de Belle Croix
46000 CAHORS
+33 (0)5 65 22 05 45

7 pl du Général de Gaulle
82300 CAUSSADE
+33 (0)5 63 03 35 15

contact@delpech-axenergie.fr

A propos